30 raisons courantes d’échec à vos projets

C’est un constat : plus les projets sont prestigieux, plus les dépassements de budgets sont considérables. Pour une administration c’est un loupé dans les comptes de budgets qui trouvera son équilibre en puisant dans les impôts et taxes.
Dans une entreprise c’est dramatique car un projet sur lequel tout reposait, le budget qu’il aura absorbé, dépassé, et les ressources engagées pour son lancement impossibles à placer à court terme emmènent souvent à la perte la société.

Les grandes entreprises additionnent les problèmes de postures, d’ego et de politiques internes qui multiplient les risques d’échecs. D’un côté des directions, responsables de projets qui peur à leurs côtes, minimisent les pertes, prétextent un changement de marché, de technologies, réimputent leur incapacité à anticiper les risques sur leurs équipes réaffectées, aux contrats CDI non pérennisés, aux fournisseurs remplacés, chacun en prend pour son grade en partant d’en bas.

Bien souvent les gestionnaires de projets sont tout bonnement incapables d’anticiper les risques de l’ensemble des exécutions nécessaires, de s’adapter, de s’attribuer la réimputation des budgets. Les prises de décisions voient leurs responsabilités diluées dans une avalanche de réunions, formations et recrutements aux libellés représentatifs de l’échec qui se construit.

Les sociétés s’engagent dans de grands projets sans répondre aux attentes de leurs clients, sans mesurer correctement la valeur ajoutée des projets dans lesquels elles investissent, même lorsqu’il est enfin terminé.

Les échecs dépassent 60% en digital

Les gestionnaires de projets ont la réputation à juste titre de livrer «en retard» et en «budget explosé», mais pour ce qui est des projets digitaux : plus de 60% des projets démarrés sont estimés être en échec : non terminés, hors budget, sans intérêt, pas à la hauteur du marché, peu pérennes (scalables), périmés au lancement, pas assez innovants, trop copiés, sans vision d’avenir … Vos commentaires sur vos expériences, sans mentionner vos sociétés sont bienvenus en pied d’article.

VPCrazy a choisi de travailler avec les entrepreneurs qui portent leur entreprise, les indépendants, commerçants et TPE, et quelques PME qui par leur fonctionnement s’en rapprochent par leurs prises de décisions correctives immédiates, un inertie réduite et une capacité de pivoter plus grande.

La liste des échecs courants

Voici enfin à nos yeux, certaines des causes fréquentes d’échec d’un projet :

  • Projet disproportionné dès le début
  • Portée du projet mal définie car trop vaste
  • Pas de MVP (Minimum Viable Product)
  • Gestion des risques inadaptée
  • Mauvaise identification de l’attente des usagers
  • Non questionnement des usages
  • Interprétation confortable de l’attente des usages
  • Chef de projet sans expérience
  • Chef de projet sans formation dans les domaines croisés
  • Chef au Leadership absent ou désabusé
  • Estimations inexactes du temps
  • Estimations inexactes du travail
  • Mauvaise planification des ressources
  • Attente des ressources, sans pivoter le moment opportun si indisponibles
  • Non consultation des opérationnels dans les estimations
  • Aucune méthode stratégique éprouvée
  • Absence de spécifications détaillées
  • Manque d’interventions méthodiques
  • Absence d’accompagnement expert
  • Autoprotection et manque de communication montante et descendante
  • Turnover important des postes clé
  • Absence de veille concurrentielle
  • Absence d’agilité
  • Absence de suivi des spécifications et de l’avancement
  • Indicateurs KPI à côté de la plaque
  • Absence de constance
  • Absence de mesure de la satisfaction
  • Absence de prise en compte de la vision des intervenants
  • Frilosité des collaborateurs à donner leur avis
  • Absence d’écoute des corrections attendues
  • Avancées alors que les étapes précédentes restent floues
  • Itérations de tous ces points à toutes les étapes

Les causes de l’échec d’un projet tournoient toujours autour des mêmes raisons, généralement tout le monde sait qu’un projet n’est pas viable bien avant qu’il ne floppe, et nombreux sont ceux qui prédisent l’échec sans remonter l’information.

Comment tirer des leçons ?

Désolé pour les grandes entreprises avec ces revers, le mieux est de laisser perdurer leur politique interne. Elles connaissent ces défauts, les analysent et cherchent des solutions … entrer dans leur lenteur à l’inertie d’un paquebot pourrait nous envoyer dans le fond avant elles.

Pour les petites structures qui ont l’envie et mettent tout de leur côté, heureusement c’est pas si compliqué ! D’ailleurs celles méthodiques en digital ne font pas les mêmes erreurs, parfois jusqu’à disrupter les secteurs de grandes sociétés, trop lentes !

Les points à corriger d’urgence

  • La portée du projet doit être réduite à un MVP, un produit minimum viable qui s’adresse à un segment vérifié de demandeurs.
  • Un business plan qui prend en compte les fournisseurs, les coûts, le temps à mettre en oeuvre chaque tâche et la marge assurément déduite des actions.
  • Mesurer la satisfaction et corriger sans délai les points attendus différemment par le client, on ne peut pas être parfait dès le début, ni même à la fin.
  • Intégrer la mesure de la satisfaction à l’objectif.
  • Optimiser la qualité des indicateurs utilisés : la distance des délais pour atteindre l’objectif, la distance des coûts de production, la distance du rapport qualité/prix/satisfaction de l’offre concurrente, la capacité d’autofinancement jusqu’à la rentabilité.

Les méthodes et les indicateurs, la bonne exécution avec les bons outils digitaux, voilà ce que tente d’adapter VPCrazy à vos envies. Confiez vos études prévisionnelles de lancements commerciaux, vos formations digitales, votre suivi de projet à VPCrazy.

Je suis Fred Besnard depuis +20 ans au service d ‘entrepreneurs qui misent sur le Web, qui nourrissent ma passion du Client Internet, des Ventes et du Digital. Dites-moi comment vous aimeriez travailler sur le Web et nous trouverons comment vous distinguer sur votre marché, quels automatismes mettre en place pour limiter vos actions récurrentes, quelle approche favoriser pour tenter d’aller plus vite. Apprenez davantage de mes précédentes réalisations sur mon CV Linked où vous êtes invité(e) à nous connecter !